Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2015

Mouvement National-Anarchiste : Pourquoi nous sommes païens

 Texte extrait du site du National-Anarchist Movement
( www.national-anarchist.net )

odinism.JPG
Algiz, la "Rune de Vie"

 

Que voyons-nous dans le paganisme ?
Pourquoi sommes-nous inspirés par les traditions séculaires des anciens peuples germaniques ?
Dans cet article nous allons tenter de l'expliquer brièvement.



Le paganisme germanique nous offre une cosmogonie qui englobe tous les aspects de la vie humaine. Cependant, il ne s'agit pas d'un dogme rigide, mais d'une vision du monde qui prend forme dans le cadre d'un certain nombre de normes et de valeurs d'ordre éthique. Celles-ci sont narrées dans l'Edda, qui est le seul recueil d'écrits anciens se rapportant au paganisme germanique. Dans l'Edda, on trouve  une collection de versets mythiques et héroïques du Xème siècle, dans lesquels est décrit le monde tel que les tribus germaniques le voyaient.


À la base de cette éthique germanique se trouve l'action humaine ; la sagesse éternelle qui proclame que le pouvoir sur nos vies réside dans nos propres mains. Contrairement aux religions monothéistes modernes telles que le christianisme, ce paganisme ne promet pas un au-delà merveilleux et parfait après une existence terrestre vide et désolée, mais présente l'homme comme le maître de son âme propre. En d'autres termes, le paganisme germanique appelle à embrasser la félicité ici et maintenant. En conséquence de nos propres actions, nous connaissons le bonheur que nous créons et gagnons dans cette vie, puis l'emportons avec nous dans l'au-delà. Le paganisme germanique souligne notre responsabilité personnelle ici et maintenant . Cette éthique germanique est clairement exposée dans le Hávamál, contenu dans l' Edda. Cette compilation de versets expose tout un ensemble de sagesse et de conseils se rapportant aux relations humaines.

 

national-anarchisme, hans cany, identité & racines


Certains païens nous reprochent d'êtres impliqués au niveau politique. Mais comment pourrait-on séparer les deux dimensions, à partir du moment où l'on se réfère à une cosmogonie qui expose des lignes directrices pour tous les aspects de la vie humaine ? Le paganisme germanique nous fournit une alternative politique claire. Il nous enseigne que les gens ne sont pas des moutons passifs qui n'ont qu'à suivre aveuglément la classe dirigeante, mais qu'au contraire, ils peuvent et doivent faire leurs propres choix. Cela se constate d'ailleurs dans l'organisation politique des tribus germaniques, où la noblesse dirigeante existait seulement par la grâce du peuple, et où chaque Teuton participait démocratiquement au "Thing" (prononcer "Ting" : assemblée générale - NDT) , administré par un Lögsögumad (président temporaire élu par le peuple, et doté de prérogatives juridiques et religieuses - NDT). Tout cela a été décrit en détails par  Tacite dans son ouvrage "La Germanie". Le paganisme ne nous propose pas un dieu qui nous blâme pour nos imperfections. Les dieux païens nous apprennent à vivre nos propres vies sur la base d'exemples, comme ceux qui sont consignés dans l'Edda. Ils nous enseignent que seules des valeurs telles que l'honneur, la loyauté, le courage et la justice peuvent nous apporter le bonheur et la prospérité. De nobles valeurs qui semblent malheureusement avoir complètement disparu dans le monde moderne.

Dans un monde en proie à une pollution de l'environnement sans précédent, et où la Nature est détruite par l'homme moderne à un rythme jamais vu auparavant, le paganisme nous offre également des lignes directrices claires pour une interaction responsable avec l'environnement et l'écosystème. Dans le paganisme germanique, la Nature est une réalité globale : une structure de mondes interconnectés, tissés les uns autour des autres, liés entre eux, et se répondant l'un à l'autre. Le paganisme est le culte de la nature et de tous les êtres vivants. Il désapprouve la cupidité et suggère la modestie dans tous les aspects de la vie. La culture germanique ancienne était immergée dans différents creusets naturels qui déterminent la vie quotidienne. Elle constituait la reconnaissance de ces fondements, lesquels ont attiré l'attention sur les dieux et sur les pouvoirs qu'ils possédaient. Le paganisme germanique nous enseigne que nous avons une relation ancienne et durable avec le monde naturel qui nous entoure.

Par conséquent, le paganisme germanique ne constitue pas à nos yeux un passé depuis longtemps perdu, ni un culte "new age" à la mode, mais une sagesse ancestrale et une tradition ancienne qui nous offre une ligne directrice claire pour la vie contemporaine. Nous ne préconisons pas le retour à un passé mythique et romantique. Nous sommes progressistes, nous voulons aller de l'avant. Cependant, avec le paganisme germanique, nous sommes en mesure de combler le vide spirituel des temps modernes, et de nous réapproprier notre héritage dans un but révolutionnaire. Il promeut un monde dans lequel la communauté et la famille occupent une place  centrale, et dans lequel chaque individu a la capacité de penser, de choisir et d'agir pour lui-même. Il nous offre la vision du monde révolutionnaire dont nous avons besoin dans le vide social du XXIème siècle. Il nous apprend que c'est seulement à travers la communauté que nous pouvons reconstruire tout ce qui a de la valeur, et que c'est seulement par la communauté que nous pouvons déterminer de nouveau ce qu'est le «bien» et ce qu'est le «mal». Un regard sur notre passé païen nous offre un regard sur un autre avenir.

 

national-anarchisme,hans cany,identité & racines


En cette ère de mondialisation et d'aliénation généralisée, le peuple a été de multiples manières coupé de sa sagesse ancestrale. C'est seulement en se réappropriant cet héritage et en le rétablissant que nous pourrons ouvrir la voie vers une vie meilleure, plus exaltée et plus épanouissante. Cet héritage nous offre une cosmogonie alternative, libérée du dogmatisme oppresseur et du relativisme moral de notre époque moderne. Le paganisme germanique nous ouvre la voie vers un équilibre sain entre règles autoritaires et chaos incontrôlé, entre individualisme et collectivisme. Il constitue un bon guide pour la construction d'une société véritablement libre, pacifique et harmonieuse. Être païen signifie être en contact avec le monde autour de vous. Avec un sens des valeurs et de la communauté, il offre une réponse à la désillusion et à la monotonie d'un monde globalisé.

Bien que le paganisme germanique soit empreint d'une forte dimension particulariste, il revêt aussi une dimension universelle. Sous différentes formes, mais sensiblement de la même essence, nous retrouvons la sagesse du paganisme germanique chez toutes les autres religions de la Nature que le monde a connues et connaît encore. Les grandes migrations ont répandu les religions et les mythologies de l'Europe du Nord jusqu'à  l'Asie méridionale. Même les mythologies grecque et romaine affichent d'évidents parallèles avec le paganisme germanique. Même chez les autres religions de la Nature comme celles des tribus indigènes de certaines parties de l'Asie et de l'Amérique du Sud, qui ont maintenu leur style de vie primordial jusqu'à aujourd'hui, on peut déceler de fortes ressemblances avec la foi germanique. C'est parce que toutes ces religions de la Nature ont en commun le fait qu'elles puisent leur inspiration et leur vitalité dans les forces élémentaires de la nature. Toutes sont basées sur la réalité métaphysique que la Nature nous offre. Ainsi,  les peuples et des cultures de ce monde, dans leur grande diversité, ont chacun leurs propres sources ancestrales, au sein desquelles les sagesses de base nécessaires pour une vie en harmonie avec la Nature sont conservées. C'est seulement par l'apprentissage et par la connaissance de notre lointain passé que nous pourrons garantir un futur alternatif non seulement à nous-mêmes, mais aussi à l'humanité tout entière.

 Source : http://www.national-anarchist.net/2014/01/why-we-are-paga...

Traduction et adaptation par Hans Cany (31 mai 2015 EV)

 

 

national-anarchisme, hans cany, identité & racines

Wotan / Wodan / Woden / Odhinn / Odin 
Roi des Ases, dieu suprême du panthéon mythologique germano-nordique. Divinité borgne, il a perdu son œil gauche et s'est mortifié en se suspendant à l'arbre sacré, l'if Yggdrasil, qui prend racines dans les trois mondes de Jotunheim, de Niflheim, et de Asaheim. Il est entouré de ses deux corbeaux Huginn et Muninn (Pensée et Mémoire), qui chaque jour survolent le monde pour informer Wotan de ce qui s'y passe. Wotan, porteur de la lance, son attribut, est aussi flanqué de ses deux loups Geri et Freki.
(Hans CANY) 

national-anarchisme, hans cany, identité & racines

 

 

 

Les commentaires sont fermés.