Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

Rejoindre le combat national-anarchiste : mode d'emploi

LNA_soleil.jpg

 

  Régulièrement, des personnes intéressées par le contenu de nos écrits, et désireuses de prendre une part plus active à notre combat, nous contactent afin de nous exprimer leur volonté de rejoindre la Ligue National-Anarchiste (L.N.A.), ou tout au moins d'adhérer au mouvement national-anarchiste international.

Nous  invitons donc vivement ces personnes à prendre connaissance de ce qui suit.




COMMENT PUIS-JE ADHERER ?


  Vous ne pouvez pas "adhérer". Il n'y a pas d' "organisation" à laquelle vous pourriez adhérer, la LNA n'étant qu'un réseau fédératif informel, pas une organisation structurée. Elle a juste vocation à fédérer des groupes affinitaires et des militants isolés au sein d'un même réseau de contacts, sous une appellation commune. Par ailleurs non, nous ne souhaitons pas rencontrer de visu des personnes demandant à nous rencontrer, pour "discuter", débattre, se concerter etc. Qu'il soit bien entendu que cela ne nous intéresse en aucun cas.

Si vous ne pouvez pas adhérer formellement, c'est parce qu'il y a de très bonnes raisons à cela.

  Premièrement, les organisations, même lorsqu'elles se proclament "anarchistes" ou "libertaires", impliquent l'imposition d'une idée commune de la liberté, et tendent même à recréer en leur sein certaines formes de hiérarchie... Et ceci est hautement incompatible avec les idéaux anarchistes, la hiérarchie étant l'exacte antithèse de l'Anarchie. Les organisations qui disposent d'une quelconque autorité centrale, même lorsqu'elles se prétendent "anti-autoritaires", sont toujours très suspectes. La seule formule acceptable pour un authentique anarchiste, c'est l'association libre et volontaire, basée sur la libre entente entre individus et sur le principe fédératif des réseaux indépendants.

  Deuxièmement, trop de gens semblent croire qu'ils se rendent utiles juste en adhérant à une organisation, et ensuite s'assoient dans un coin en attendant que quelque chose se passe. Notre opinion est qu'une telle démarche est inutile. Si vous voulez sérieusement faire quelque chose, alors allez-y, faites-le de vous-même au lieu d'attendre que d'autres viennent vous tenir la main. Si vous ne souhaitez pas agir sérieusement , alors pourquoi venir nous ennuyer et nous faire perdre notre temps ? Nous encourageons un esprit de "loup solitaire", d'activisme individuel. Vous trouverez des suggestions de ce que vous pouvez éventuellement faire ci-dessous, et dans les autres textes en ligne sur ce site. Bien entendu, l'information en réseau entre nationaux-anarchistes est une chose de prime importance. Cependant, elle ne doit pas se substituer à l'esprit d'activisme individuel qui, à ce stade, est la seule façon d'obtenir des résultats concrets. Pris séparément de tout le reste, cet aspect nous rend très peu attractifs aux yeux des révolutionnaires de salon, qui encombrent et paralysent la plupart des mouvements radicaux. Inversement, l'avantage est qu'il attire plutôt des gens sérieux et intelligents.

  Troisièmement, les organisations peuvent facilement être rendues inefficaces par l'Establishment. Les services secrets de l'Etat, tout comme d'autres ennemis, sont de fervents adeptes de l'infiltration et de la subversion au sein des organisations constituées. Parfois, ils y suscitent des divisions entre les leaders ou entre les membres. D'autres fois, ils interceptent des lettres ou des e-mails que les membres croient confidentiels, ou se servent d'autres tactiques similaires pour créer l'image d'une organisation "inutile". Parfois, ils infiltrent même la direction de l'organisation afin de la rendre inefficace. D'autres fois, ils incitent les membres de l'organisation à commettre des actes illégaux, pour attirer sur eux la répression voire l'emprisonnement, ou bien à commettre d'autres actes qui discréditeront le mouvement. Parfois, ils recourent à la corruption. Il est beaucoup plus difficile pour nos ennemis d'employer ce genre de méthodes s'il n'existe pas de structures organisationnelles. Avec le temps, le Système est devenu expert dans l'art de neutraliser ou de détruire les organisations qui s'opposent à lui. En revanche, le Système devient complètement impuissant dès lors qu'il n'a aucune structure organisationnelle à attaquer. Il ne sait plus qui surveiller, quelles lettres il doit intercepter, ni comment provoquer des dysfonctionnements.


MAIS ALORS, QUE PUIS-JE FAIRE ?

  Beaucoup de choses. De façon générale, nous encourageons une démarche de "loup solitaire".
Il vous faut prendre en considération votre situation personnelle, vos ressources, et votre degré d'engagement, et ensuite vous fixer des objectifs réalisables en un temps donné. Au-delà de ça, vous pouvez prendre en compte ce qui suit.

  Premièrement, créez votre propre site internet, blog et/ou page sur un réseau social. Reproduisez-y les écrits que vous trouverez sur ce site, et publiez aussi, bien sûr, vos propres écrits. Encouragez d'autres personnes à faire de même. De cette façon, les idées de la LNA et du N-AM se diffuseront dans le monde entier, et s'y développeront comme des champignons ! Pas assez d'actions concrètes ? Les choses ne bougent pas suffisamment à votre goût ? Formez votre propre groupe de base, réalisez votre propre matériel militant, prenez des initiatives. Il est inutile de vous contenter d'attendre que des "meneurs" agissent : faites-le vous-même !

  Deuxièmement, discutez, argumentez, et exprimez les idées national-anarchistes à chaque opportunité qui se présentera. Assurez la promotion de ces idées de toutes les manières possibles. Vous pouvez le faire soit "secrètement" (sans mentionner le terme de national-anarchisme), soit au contraire le faire ouvertement, en fonction du contexte et des circonstances. Si vous êtes scolarisé ou étudiant, incluez ces idées dans vos exposés et dans vos écrits, et faites-les connaître autour de vous. Si vous travaillez pour des médias, publiez ces idées. Si vous êtes un artiste, un écrivain, un réalisateur de films, un musicien, faites en sorte que vos travaux reflètent les idéaux et l'esprit de notre anarchisme, afin de toucher autant de monde que possible.

  Troisièmement, recherchez d'autres références national-anarchistes sur le web. Elles pourront peut-être vous inspirer. Vérifiez que ces sites sont bien authentiques, et qu'il ne s'agit pas de vulgaires pièges tendus par nos ennemis, ni de farfelus qui usurpent le nom du national-anarchisme, alors que leurs discours et préoccupations sont sans rapport avec ceux des nationaux-anarchistes authentiques. Enfin, pour votre propre sécurité et dans votre propre intérêt, ne révélez pas trop de détails vous concernant sans réelle nécessité.



  Que vous soyez seul(e) ou en groupe, attendez-vous néanmoins à faire l'objet de vive hostilité, d'insultes, de calomnies voire de menaces et d'agressions diverses, venant d'une part des tenants de l'orthodoxie gauchiste et libérale-libertaire, et d'autre part d'agents provocateurs infiltrés parmi nous par les autorités ou par des ennemis. Les uns et les autres dépenseront en outre beaucoup d'énergie à dresser de vous un portrait ne correspondant pas à la vérité. Ils s'efforceront sans relâche de vous dénigrer, de salir votre lutte, de vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas, afin de vous discréditer à bon compte. Ils ne ménageront pas leurs efforts pour vous décourager et vous démoraliser. Mais ne lâchez rien, jamais. Votre engagement et votre lutte en tant que défenseur assumé du courant national-anarchiste exigeront de vous courage, honneur, fidélité, et ténacité face à l'adversité. Si le courant national-anarchiste  a su perdurer si longtemps et s'il ne cesse aujourd'hui de se développer partout dans le monde, c'est parce que ses fondateurs et premiers militants n'ont jamais baissé la garde, n'ont jamais cédé aux diverses tentatives de pression et d'intimidation dont ils ont de tous temps été la cible. Etre national-anarchiste et fier, c'est ne pas sacrifier l'être au paraître, et c'est aussi et par-dessus tout être son propre maître.
Notre mot d'ordre : PERSEVERANCE !

N-A_passerelles.jpg

18:35 | Tags : national-anarchisme, anarchisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire